Sunny Side of the Doc

SunnySideoftheDoc est l’un des rendez-vous les plus importants dans le domaine des documentaires et cette année encore, le Pays Basque est représenté avec la présence d’acteurs de l’audiovusuel au travers de Eiken (cluster de l’audiovisuel basque), cette initiative étant portée par Zineuskadi et l’Institut Etxepare, et regroupée sous la  dénomination Basque Audiovisual.

C’est une rencontre incontournable pour les professionnels de l’audiovisuel. Ainsi, plus de 2000 viennent chaque année de 60 pays différents. 

Elle a lieu du 24 au 27 juin 2019 à la Rochelle, et de nombreux acheteurs, distributeurs, créateurs et producteurs y prennent part pour faire connaître leurs productions, rechercher des financements ou des partenaires, voire découvrir les nouvelles tendances de ce secteur.

Aussi, ce salon est une vraie opportunité pour les maisons de production basques, car il permet de proposer leur travail au circuit professionnel international et clients potentiels intéressés par les offres en la matière.

En 2019, 15 maisons de production du Pays Basque sont présentes dans ces rencontres : Arena Comunicación, On Produkzioak, Gastibeltza Filmak, Media AttackSonora EstudiosHaruru Filmak-Kooperatiba, Komiki FIlms S.L., Pimpi & Nella FilmsFascina ProduccionesTaui Media S.L., Maluta FIlms, Tentazioa Produkzioak, Sincro Producción eta Brisney S.L.

Est également présente la société Ibaia (Association des producteurs audiovisuels basques indépendants) qui organise chaque année pour le Festival de cinéma de Saint-Sébastien le forum de la coproduction des documentaires Lau Haizetara.

Regroupés dans un stand commun Basque Audiovisual , les producteurs et les représentants de l’Institut Etxepare, d’Eiken et de Zineuskadi travaillent conjointement dans la médiation auprès des publics. Comme chaque année, est distribué un catalogue reprenant différents projets de documentaires.

48 travaux y sont évoqués : 16 sont en phase de développement, 13 en phase de production et 19 sont d’ores et déjà achevés.

Ce salon international permet d’apporter plus de visibilité au secteur et un renforcement de l’image de l’audiovisuel basque, afin que la créativité et la qualité de ces productions soient davantage reconnues dans les marchés extérieurs.

Focus sur la création basque au centre culturel Le Rocher de Palmer

Le Rocher de Palmer, centre culturel de Cenon près de Bordeaux, ouvrira à nouveau ses portes à la culture basque cet automne. Cette année, le visiteur pourra y découvrir une exposition du photographe Patxi Laskarai pendant le mois de novembre et assister à deux représentations de danse basque des compagnies Bilaka et So.K. le 16 novembre.  

Le photographe Patxi Laskarai, originaire de Lecumberry (Basse-Navarre), propose des photographies de paysages basques dans son exposition Gure Bazterrak (Paysage). Bien que dans ses portraits, aucun être vivant n'apparaisse, c'est précisément la vivacité de ses instantanés (obtenus avec le mouvement et la lumière) qui est frappante dans son oeuvre. L'exposition sera ouverte du 8 au 29 novembre à la Galeries de Verre du Rocher de Palmer. Une présentation en sera également faite le vendredi 16 novembre. L'entrée sera libre et gratuite.

En outre, les compagnies Bilaka et So.K présenteront deux spectacles de danse le 16 novembre à 20h30 à la salle Rocher 650, et ce dans le cadre du spectacle intitulé Danses basques - Nouvelles générations. D'une part, cinq danseurs et un percussionniste de la compagnie Bilaka proposeront Soka, une création qui revisite la soka-dantza. De son côté, la compagnie So.K. fusionnera danse basque et danse contemporaine dans le spectacle Hatsa, avec la participation de douze danseurs et de cinq musiciens. L'entrée sera gratuite, mais il est impératif d'effectuer la réservation sur le site.

Ces activités s'inscrivent dans le programme Aquitaine.eus promu conjointement par l’Institut Basque Etxepare, l’Institut culturel basque et l’Institution Prince de Viana de Navarre. Ce programme a pour objectif la promotion des relations et du travail collectif entre les créateurs et les promoteurs culturels d’Euskadi, de Navarre et de Nouvelle Aquitaine.

 

“Projection Basque” Résidence d’artistes à Bordeaux

Du 22 au 26 janvier aura lieu la résidence d’artistes “Projection Basque” au Rocher de Palmer, scène numérique des cultures du monde située à Cenon, avec les Soeurs Caronni, musiciennes franco-argentines, Benjamin Colin, percussionniste et plasticien sonore de Saint Jean de Luz et Martxel Rodriguez, danseur de la compagnie Kukai Dantza de Renteria. La résidence qui s’inscrit dans le projet Aquitaine.eus, donnera lieu à un concert  le 26 janvier, fruit d’un travail commun entre artistes d’Aquitaine et du Pays Basque.

La résidence croisera plusieurs disciplines dont la photographie, la danse, la peinture et la musique argentine puisque les artistes s’inspireront des photos de Patxi Laskarai et des tableaux de Stéphane Carricondo (Collectif 9e Concept).

Le 26 janvier, date de la fin de résidence, les artistes se produiront avec le quartet de jazz Edmond Bilal Band. L’entrée sera gratuite sous condition de réservation via le lien suivant.

Cet événement s’inscrit dans le projet transfrontalier Aquitaine.eus débuté en 2016 et dont l’objectif consiste à développer les relations et la coopération entre créateurs et agents d’Aquitaine et d’Euskadi.

 

 

Découvrir le programme d'automne du projet Aquitaine.eus

Le programme Aquitaine.eus fête déjà ses un an et demi. Il permet de promouvoir les relations et la coopération transfrontalière entre les créateurs d’Aquitaine et d’Euskadi. A cet effet, les créations des artistes basques sont programmées dans différents domaines culturels, comme le montrent les manifestations organisées cet automne.  Les 8 et 9 novembre, les musiciens Juan Mari Beltran et Mixel Etxekopar proposeront des ateliers d’apprentissage des musiques traditionnelles dans différentes écoles de Bordeaux.

Les deux musiciens seront également présents le 9 novembre, lors de la première du spectacle Zuhainpeko Soinuak au Rocher de Palmer. Il s’agit d’une grande fresque chorale qui revisite la culture souletine, en compagnie des plus importants représentants actuels de la musique basque, avec pour thème principal la transmission orale. La mise en scène est assurée par Mireia Gabilondo de la compagnie Tanttaka Teatroa.  Des musiciens basques de référence comme Jean Mixel Bedaxagar ou encore Sacha Standen, Mathieu Mendizabal, Pierre Vissler ou Ander Barrenetxea seront également de la partie.

L’exposition Zeihar Soak de l’auteur de pastorale et photographe Titika Rekalt qui sera visible du 3 au 28 novembre sera également inaugurée le 9 novembre, juste avant le spectacle. Des représentants de l’Institut culturel basque et de l’Institut Basque Etxepare participeront à cette inauguration. Il s’agit  des deux instituts qui sont à l’origine du projet Aquitaine.eus avec l’Eurorégion Aquitaine-Euskadi qui réunit le Gouvernement Basque et la Région Nouvelle Aquitaine.

Enfin, l’exposition sur la danse basque SOKA sera visible du 2 décembre 2017 au 31 janvier 2018 à la médiathèque  de Mériadeck à Bordeaux.

Des programmateurs aquitains en visite aux festivals du Pays Basque

Le projet Aquitaine.eus continue d’encourager les relations transfrontalières entre créateurs et acteurs culturels d’Euskadi et d’Aquitaine. Dans le but de rapprocher les oeuvres des créateurs basques du public aquitain, plusieurs programmateurs de la région se sont rendus ces derniers mois dans différents festivals du Pays Basque.

Le spectacle “Soka” de Tanttaka Teatroa a ainsi été programmé au mois de mars dernier à l’occasion du festival dFERIA de Donostia / Saint Sébastien, avec un surtitrage en français afin que les programmateurs aquitains puissent l’apprécier et que de nouvelles opportunités de diffusion de cette création soient envisagées.

Par ailleurs, dans le cadre de ce projet, des programmateurs aquitains se sont rendus au festival Umore Azoka de Leioa (18-21 mai) pour découvrir des compagnies et des pièces de théâtre. Parmi eux, Bruno Brisson, programmateur du Festival de la Musique à la Rue, ainsi que la directrice du festival Fest’Arts de Libourne. D’autres programmateurs étaient également présents comme Filgie Claverie du Pays Basque nord.

Ce projet initié en 2016 par l’Eurorégion Nouvelle Aquitaine-Euskadi-Navarre, l’Institut Basque Etxepare et l’Institut culturel basque résonnera également au festival Fest’Arts de Libourne auquel participeront les compagnies basques KipiqA Cpllective et Proyecto Larrua.